Pas besoin de kinyarwanda au ministère des infrastructures ?!


Photo : The New Times

26022013thenewtimesPour appuyer l’idée qu’il n’y a pas d’ethnies au Rwanda, et que Hutu et Tutsi n’en sont pas, certains Rwandais vous avancent, de manière très convaincante, le fait que tous les Rwandais parlent une seule et même langue à savoir le kinyarwanda. Être Munyarwanda reviendrait à connaître cette langue et à pratiquer la culture qui va avec. Être de nationalité rwandaise demanderait en plus d’être ressortissant de la République du Rwanda.

Malheureusement avec l’exil et surtout la perte de la pratique du kinyarwanda dans certaines familles, des personnes ne maîtrisent pas leur langue nationale et il arrive parfois qu’elles parviennent à des postes-clé au Rwanda sans pouvoir s’exprimer valablement dans cette langue.

On se souviendra de la prestation de serment de Linda Bihire qui avait été nommée ministre des infrastructures, il y a quelques années. Ayant commencé péniblement cet exercice dans sa présumée langue maternelle, le chef de l’Etat lui avait permis de la terminer en anglais.

Lors du pénultième Dialogue national un certain John Ngara avait fait éclater de rire longuement les personnes présentes dans l’enceinte du parlement rwandais, le chef de l’Etat y compris. Les mots qu’il prononçait étaient bien du kinyarwanda mais il s’agissait clairement de traduction littérale de l’anglais ou d’autres langues probablement maîtrisées par l’intéressé.

Aujourd’hui c’est au tour de Silas Lwakabamba de servir au poste de chargé des infrastructures dans le dernier – le dernier en date pas nécessairement le dernier dans l’absolu –  gouvernement du président Kagame.

Il y a quelques années, il ne s’exprimait en public qu’en swahili et en anglais et il ne voyageait pas avec un passeport rwandais. Depuis, il a peut être acquis ce document des autorités rwandaises. Très probablement. Et il utilise peut-être aussi plus souvent la langue qui désunit les Rwandais.

Est-ce pour éviter un nouveau couac à la Bihire que les dernières prestations ont été effectuées 3 ministres par 3, avec les impétrants qui répétaient au fur et à mesure les portions du serment en kinyarwanda articulées par le maître des cérémonies ? Trop fort !

NKB 27/02/2013

 

En ce qui concerne la nationalité de l’intéressé, il se peut qu’il en ait plus d’une, dont celle des Banyarwanda des petits 26338 km2 de la grande République du Rwanda, ex République rwandaise.

Kagame urges team work as new ministers are sworn in (The New Times, 27/02/2013)

It is a growth-oriented reshuffle (The New Times, 27/02/2013)

Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s