Le disparu du Green Party au vert au Burundi ?


oustazi omar leoC’est la référence de la presse rwandais, le quotidien en langue anglaise The New Times qui l’annonce dans sa version électronique du jour.

La nouvelle est digne de foi : The New Times est toujours très bien informé sur tout ce qui se passe au Rwanda et autour. Le quotidien cite l’inspecteur général de la police qui évoque un numéro de téléphone cellulaire burundais utilisé ces derniers jours par l’intéressé.

De plus la soeur du temporairement disparu a expliqué que celui-ci a l’habitude de disparaître sans communiquer à ses proches… raison pour laquelle ils ne se seraient pas inquiétés et n’auraient pas contacté la police.

On évoque aussi des autorités locales qui rechercheraient l’intéressé pour une histoire de falsification de documents…

NKB 13/02/2013

Ne pas communiquer et même se cacher des semaines entières malgré l’émoi dans la presse locale et internationale et dans les médias sociaux, pour un secrétaire à la communication d’un parti politique, ce n’est pas du tout indiqué, pour ne pas dire plus.

Missing Rwandan sacked by “Green party” suspected to be in Burundi (The New Times, 13/02/2013)

Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s