Le lait que le président Kagame ne comprend pas


 

Nous avons pu prendre le Dialogue national en cours de procédure et quand le streaming sur Internet fonctionnait entre ce côté atlantique du continent et en son milieu dans les Grands lacs.

Après que les ministres de la planification économique, de l’agriculture et du commerce ont délivré leurs exposés surs leurs départements respectifs, le chef de l’Etat rebondi sur un problème posé par des producteurs qui se sont plaint de ne pas trouver d’endroit où écouler leur lait. Et le Chef a avoué ne pas comprendre que d’un côté les producteurs aient des surplus alors que les laiteries fonctionnent d’après ses informent à moins de 30% de leur capacité.

Si vous étiez paranoïaque vous diriez que des saboteurs sont à l’oeuvre dans notre pays. Si le président a admis qu’il ne comprenait c’est que l’explication est ailleurs qu’à chercher du côté des subversifs et des forces négatives.

Au lieu de demander aux membres de son gouvernement, il aurait peut-être amener les protagonistes dans ce marché du lait pour qu’ils  expliquent au président pour les uns ne vendent pas leur lait et les autres ne l’achètent pour que tout aille au mieux dans le meilleur des mondes. Le professeur Manasseh Nshuti a balbutié quelques explications après que l’élève en chef a fait rire l’assemblée aux  dépens du premier. Toutes les explications que celui-ci lui donnent ne le convainquent jamais et il s’attendait à ce qu’il en invente une autre tout aussi nulles que les précédentes.

Ayant consommé beaucoup de produits laitiers mais n’ayant jamais trait une vache de notre vie – ni même une chêvre, nostra maxima culpa – n’y mis la main à la pâte autrement,  nous ne sommes pas experts ès filières laitières mais nous pouvons suggérer que les producteurs s’organisent librement. Ils pourraient probablement ainsi s’organiser en syndicat, en coopérative, en groupement pour défendre un meilleur prix, collecter le lait à leur avantage.

Quant aux laiteries, si elles ne vont pas chercher la matière première dont elles ont absolument besoin pour faire tourner leurs unités de production et valoriser leurs investissements… là il faut se demander si ce sont de vrais entrepreneurs et pas des rentiers qui veulent se faire plaisir  avec une laiterie symbolique dont la survie ne dépend pas de ses bénéfices…

Le chef de l’Etat a ou avait lui-même une ferme où il produisait du lait – Ntebe Dairy Farm – il pourrait demain expliquer comment il fait/a fait pour la rentabiliser.

kora ndebe iruta vuga numve : montre moi ce qu’il faut faire au lieu de m’en parler.

NKB 13/12/12

http://www.umushyikirano.gov.rw/

Resist western injustice – Kagame (TNT, 14/12/2012)

Perezida Kagame yibukije abayobozi ko kora ndebe iruta vuga numve (Igihe, 03/05/2012)

Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s