Que veulent ces Tutsi congolais ?


Nous savons notamment que certains militaires tutsi congolais ne veulent pas être déployés ou casernés loin de leurs Kivus d’origine. Ce n’est sans doute pas qu’ils ont le mal du pays, de son lait, de ses vertes collines et du lac lorsqu’ils sont dans l’Equateur, le Katanga ou à Kinshasa mais comme disent les Anglo-saxons, East, West, Home is the Best.

Et ce n’est pas incongru de demander à rester chez soi. S’ils sont casaniers ou disons « provinciers », une solution pour eux et pour les autres 70 millions d’autres Congolais c’est d’adopter le fédéralisme ainsi les citoyens de l’une ou l’autre province pourront toujours évoluer près de chez eux, s’occuper au mieux des leurs et de leurs intérêts au lieu d’être déracinés et/ou noyés dans l’immensité.

Plus sérieusement, on a souvent évoqué des mauvais traitements de militaires tutsi dans des casernes retirées mais ces incidents, voire plus, si ils ont vraiment existé non pas eu beaucoup d’échos. Et nous recherchons une source crédible pour confirmer ces rumeurs insistantes.

Nous discutions récemment avec un Congolais non rwandophones (ni Hutu ni Tutsi) et pour lui la question des Tutsi congolais étaient simple, les Tutsi sont Rwandais un point, un trait et ils n’ont donc pas à revendiquer quoi que ce soit. Nous lui souhaitons de se rendre un jour aux frontières entre le Rwanda et la RDC et il pourra se rendre compte que ces Rwandophones n’ont pas attendu que les Blancs tracent les lignes de démarcation entre leurs possessions pour émigrer vers  les territoires de l’actuel Congo ou s’y trouver tout simplement.

Que les Batutsi et même les Bahutu – faut pas les oublier – congolais veuillent rester chez eux, on ne peut que l’accepter. Que ce chez eux s’appelle Congo belge, Zaïre, République démocratique du Congo, République du Kivu, République des Grands lacs, Rwanda, Central estafrique,  n’a que peu d’importance.

Chassez-les si vous voulez mais avec leurs vaches et leurs chèvres mais surtout avec leurs champs gras et leurs verts pâturages !

NKB 22/11/2012

From the CNDP to M23 (Jason Stearns, 12/11/2012)

This is how trouble starts: Alleged killings spark anger (Congo Siasa, Jason Stearns, 12/09/2012)

Ondekane en cause dans le “massacre oublié” du camp Katindo (7sur7.cd, 19/11/2012)

Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s