Les Kivus sous l’influence du Rwanda depuis 1997


Depuis 6 mois l’est de la République démocratique du Congo est dans l’actualité internationale en raison de la dernière rébellion présumée soutenue par le Rwanda.
Depuis hier les ennemis de Kinshasa ont passé la vitesse supérieure en mettant à exécution leur menace de prendre Goma, la capitale provinciale du Nord Kivu.

Alors que de nombreux RD Congolais suspectent le Rwanda de vouloir s’accaparer l’est du Congo en profitant de l’éclatement de celui-ci (la balkanisation) , la réalité est – selon de très nombreux experts divers de la région – qu’une partie de l’est du Congo à savoir le Nord- Kivu est sous l’influence du Rwanda sans interruption depuis au moins 1997. C’est un fait qu’on le veuille ou non. Quant au démembrement de la RD Congo c’est un fantasme, si l’on considère que les frontières internationalement reconnues de ce pays existent toujours, tiennent toujours et tiendront encore longtemps. Pour certains cependant, cet éclatement est aussi un fait parce que selon eux le pouvoir de Kinshasa ne s’exerce pas sur de vastes portions du territoire de la république démocratique du Congo. Le chef rebelle ougandais Joseph Kony et ses compagnons de l’Armée de libération du Seigneur en sont une confirmation par leurs aventures sanguinaires qui durent impunément depuis plusieurs années dans le nord est de la RDC. N’oublions pas aussi nos rebelles hutu des Forces démocratique pour la libération du Rwanda (FDLR) et leurs aussi divers que nombreux Maï-Maï

La forte influence rwandaise sur les provinces congolaises frontalières s’est matérialisée notamment en 2004 lorsque les colonels Laurent Nkunda et Jules Mutebusi ont brièvement pris Bukavu – la capitale du Sud-Kivu et qu’ensuite ils se sont retirés sans crainte de poursuites au Rwanda.

L’influence a débuté lorsque l’armée rwandaise a franchi la frontière avec son grand voisin en 1996 pour démanteler les camps de centaines de milliers de réfugiés rwandais qui se trouvaient dans le Sud et le Nord Kivu depuis la fin de la guerre et du génocide en 1994. Après la fermeture forcée des camps, Kinshasa a été prise un semestre plus tard.

Aujourd’hui les rebelles tutsi congolais et associés sont sous la bannière du M23 de Sultani Makenga( un nom de guerre?), hier, en 2008,  c’était le CNDP de Laurent Nkunda (à nouveau exilé/exfiltré au Rwanda) et de Bosco Ntaganda, avant hier le RCD des Ruberwa et autres, bref les rébellions tutsi ne manquent pas dans les Kivus et à chaque fois le Rwanda est suspecté de tirer les ficelles des chefs rebelles du moment.

NKB 21/11/2012

Pourquoi, comment ? Cliquez ci-dessous et écoutez l’expert du jour.

L’invité de BBC Afrique (21/11/2012) : Jason Sterns

Les rebelles contrôlent Goma, le Rwanda appelle Kabila à négocier (AFP, 21/11/2012)

The fighting has stopped, now is the time to start talking (TNT, Kigali, 21/11/2012)

Nele Lijnen (Open Vld) réclame un nouvel embargo sur les armes contre le Rwanda (RTL, 20/11/2012)

Le Rwanda appelle au « dialogue politique » après la chute de Goma (Belga, 20/11/2012)

La Belgique ne prendra pas seule des sanctions contre le Rwanda (RTBF, 20/11/2012)

Thierry Vircoulon sur RFI: «Si Goma est prise dans des violences ça rejaillira sur tous les Etats de la région» (RFI, 20/11/2012)

Les Kivus : retour à la case départ (International Crisis Group, 04/11/2012)

RDCongo – Rwanda : c’est reparti comme en ’94 ? (NKB, 12/07/2012)

Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s