Que peut-faire l’Afrique pour Obama ?


Pour  paraphraser John Fitzgerald Kennedy, qui invitait les jeunes à se demander ce qu’ils pouvaient faire pour leur pays plutôt que l’inverse, nous les Africains devrions arrêter de faire la liste de ce qu’Obama n’a pas fait et de ce qu’il devrait faire pour l’Afrique et à la place nous demander ce que nous pouvons faire pour nous-mêmes qui irait dans le sens de ce qu’Obama souhaite pour notre continent.

Un seul mot résume tout ce nous devons faire pour sortir de notre situation peu enviable de dernier de la classe mondiale : organisation. Les quelques pays du continent – qui viennent de loin ou de très loin -qui se démarquent des autres en terme de développement réel autrement que par de la croissance en terme de pourcentages dans des statistiques aussi virtuelles que globalisantes n’ont fait que ça s’ORGANISER. Qu’il s’agissent du Ghana, du Rwanda, de l’Ouganda, de l’Île Maurice et du Cap Vert, leur démarrage n’a pas été rendu possible par l’exploitation effrénée de ressources naturelles massives mais par la gestion rigoureuse de ce qui était disponible, à savoir les femmes et les hommes et leur environnement.

Deux d’entre ces pays, à savoir le Ghana et l’Ouganda ont maintenant aussi découvert du pétrole dans leur sous-sol et il faut espérer que cette manne ne pourrira pas ce qui a été déjà été réalisé. Si il y a bien quelque chose dont l’Afrique ne manque pas ce sont des ressources naturelles en abondance  et  à haute valeur sur le marché international. Nos sociétés doivent s’organiser pour mieux gérer toute cette abondance qui est actuellement pillée et/ou gaspillée par d’autres ou par nous-mêmes.

Nos cousins américains, asiatiques, européens, et autres ne naissent pas avec des idées claires de l’organisation, de la gestion, de la discipline et de la rigueur; ils ne les ont pas dans leur gênes et ne les sucent pas du sein de leurs mères. Ils les apprennent en famille, puis à l’école maternelle et dans la suite dans les autres regroupements humains dans lesquels ils évoluent.

Quand Barack Obama, l’Africain malgré lui,  avait critiqué les hommes noirs irresponsables, il ne disait pas autre chose. Ça commence par soi-même, à la maison sinon ça finit en prison.

Mais il est vrai que la tentation est forte de se laisser aller au népotisme, au tribalisme, au régionalisme ou au … laisser aller tout simplement pour ne pas s’attirer des ennuis, pour faire plaisir à la famille, pour avoir la paix ou pour se faire plaisir à soi-même ! Et alors à demain la rigueur, l’éthique, la déontologie, la justice, l’équité, la discipline, l’excellence etc. Ou à après demain !

Ne demandons plus rien rien à Obama, nous avons déjà tout ce qu’il nous faut !

NKB 09/11/2012

« Barack Obama est un Président Blanc en qui vous pouvez avoir confiance » (Message de Chris Rock aux électeurs Blancs)

Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s