Eugène Seminega comme un trophée de chasse ?!


Nous nous demandions hier à propos de la médiatisation tardive du retour et du séjour du Bruxelrwa Eugène Seminega s’il s’agissait de récupération ou de… délation.

Comme dirait le général Kagame c’est peut-être l’une ou l’autre de ses possibilités ou les deux en même temps. En ce qui nous concerne la récupération politique d’un retour volontaire en dehors de tout programme style Ngwino Urebe (Viens voir) est assez claire.

L’article  signé Fred Muvunyi publié dans Izuba Rirashe (du groupe de presse qui édite aussi  le semi-officiel The New Times) repris par Igihe cite deux personnalités qui ont pris part à des tournées de préparation de visites du chef de l’Etat rwandais en Europe et en Amérique du nord.

Les deux hautes cadres (anciens ou toujours parlementaires) du Front patriotique rwandais sont cités directement ou indirectement à propos de l’action qu’ils ont mené pour convaincre des compatriotes à rentrer au pays.

On peut penser que si l’un(e) des deux avait contribué de manière significative au rapatriement plus ou moins officiel de l’ancien diplomate, ce n’est pas plus de quatre mois plus tard que  cela aurait été évoqué dans la presse. Est-ce par modestie qu’ils ont attendu jusqu’à aujourd’hui qu’un journaliste y fasse allusion ?

Journaliste qui si il avait pris le temps de comprendre cette affaire aurait évité de dire que ce rapatriement a pris beaucoup de temps et d’effort alors que M. Seminega est rentré au Rwanda à plusieurs reprises depuis la fin de la guerre et du génocide.

Il aurait peut-être aussi mentionné que l’intéressé a été chargé d’affaires de l’Ambassade du Rwanda à Bruxelles sous le régime actuel et que ce n’est pas vraiment ce qu’on peut appeler un extrémiste en politique.

Eugène Seminega a très probablement consulté des représentants du Rwanda avant de rentrer chez lui vu qu’il avait pris part à des actions publiques dénonçant les injustices commises ou permises – selon lui et ses camarades – par le régime de Kigali.

Il se pourrait que la récupération n’ait été sciemment effectuée que par le journaliste qui a concocté son article à la sauce ngwino urebe après des conversations avec le rapatrié volontaire et des sergents rapatrieurs patentés.

Nos honorables ont le bénéfice du doute.

NKB 31/10/2012

La “nouvelle” du retour d’Eugène Seminega au Pays (NKB, 30/10/2012)

Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s