Bruxelles, la capitale virtuelle du Rwanda et alentours


Bruxelles compte une population importante de ressortissants de l’Afrique des Grands lacs. Parmi eux des milliers de Rwandais qui participent activement à la vie de la capitale de l’Europe. L’Ambassade du Rwanda en  Belgique estime les ressortissants rwandais en Belgique à plus de 30 mille individus, ce qui en fait une des communautés rwandaises expatriées les plus importantes.

Malgré les tensions politiques congolo-rwandaises, les habitants du Pays des Mille Collines sortent toujours dans le quartier commercial africain surnommé Matonge.

A l’Avenue de la paix à Ixelles, c’est la porte de L’Archipel que nous avons poussé. Si la patronne au sourire envoûtant – dixit un de ses admirateurs du jour – est burundaise, sa clientèle est majoritairement du voisin du nord, le pays jumeau (faux jumeau).

La vitrine de ce bar porte toujours les marques de violences anti-rwandaises qui ont affecté ce quartier en fin d’année dernière, lorsque le présumé rwandais Joseph kabila a remporté sa seconde élection présidentielle.

Nous y avons rencontré des personnes très variées mais nous ne pouvons vous parler que d’une seule puisqu’il s’agit d’une personne publique. Nous avons eu le plaisir de rencontrer Maréchal Degaulle, pas le maréchal ou le général de Gaulle mais l’artiste rwandais. Il a sorti son dernier album Shomeri (chômeur) qui est vente en Belgique, notamment dans cet établissement mais pas encore au Rwanda. Patience.

Bruxelles est aussi une des capitales mondiales de la bière et ce n’est pas la variété qui manquent : des blondes, des brunes, des blanches, des fruitées, etc. mais c’est plutôt les blondes Jupiler et Leffe qui ont la cote. Santé !

Contrairement à ce que nous pensions en arrivant dans le pays du Roi Albert, de Tintin et de Bart de Wever, les Rwandais et les Burundais peuvent aller, venir, faire leurs courses, boire, manger, etc. comme auparavant entre les Chaussées de Wavre et d’Ixelles.

Pour rentrer en toute sécurité dans cette froide nuit d’automne, nous avons appelé un taxi dont le chauffeur parlait le kinyarwanda, sa langue maternelle.

NKB 27/11/2012

Pour ne rien laisser  au hasard des violences rwando-erdéçéennes et divers trafics criminels, la police a installé un de ses postes – « antenne de quartier » – dans la Rue de la Longue Vie juste en face du bar Kwa Toto (Chez Toto) à quelques pas d’Iwacu (Chez nous).

RUTWE* IS BACK !

Chef un p’tit verre, on a soif…

Chef une petite bière, on a soif…

*Grosse Tête

Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s