Haïti, le Congo-Zaïre, le Togo et le… Rwanda


Ce diaporama nécessite JavaScript.

La soirée de dimanche dernier fut littéraire grâce à un compatriote belgo-rwandais qui nous avait proposé de nous voir non loin de Manneken Pis.

La rencontre a eu lieu dans la cave d’un café resto autour du Haïtien Dany Laferrière (Comment faire l’amour avec un Nègre sans se fatiguer), le Togolais Samy Tchak (Al Capone le Malien) et Jean Bofane (Les mathématiques congolaises).

Si l’Antillais a dit ne rien savoir sur les pays des deux autres écrivains, le Togolais lui a dit que la moitié des Haïtiens devaient être togolais ou béninois en raison de la religion du Vaudou qui vient de cette région de l’Afrique et qui est toujours pratiqué dans cette île au large des Amériques.

Le RD Congolais a quant à lui affirmé que l’autre moitié des Haïtiens devait être d’origine congolaise ! Il a peut-être acquis cette conviction durant ses premières études lorsque des milliers de Haïtiens – dont de nombreux enseignants – coopéraient au développement de l’Afrique nouvellement indépendante.

A la question de savoir quel était lien entre le Togo et la RD Congo (ex Zaïre), le ressortissant du premier pays a rappelé que feu le président Mobutu Sese Seko était comme un mentor pour feu son homologue Gnassingbé Eyadema. Quand il y avait des troubles au Togo, Kinshasa envoyait des troupes considérées alors comme invincibles pour prêter main forte au frère de Lomé.

L’invincibilité des Forces armées zaïroises n’aurait été que virtuelle et d’après la boutade d’un des participants, il suffirait de deux soldats rwandais pour le vérifier !

Vous ne saviez probablement pas que l’authenticité dont la manifestation la plus marquante a été la suppression des prénoms étrangers au Zaïre de Mobutu a été reprise au Togo de Eyadema. La prochaine fois que vous rencontrerez un Togolais qui ne porte aucun prénom chrétien ou musulman, vous saurez pourquoi.

La palme de l’humour de la soirée a été remportée haut la main par le Haïtien qui a lu des extraits de Je suis un écrivain japonais.

                  Quand on demande à Dany Laferrière s’il est un écrivain haïtien, caribéen ou francophone, il répond qu’il adopte la nationalité du lecteur.
Il peut donc, s’il est lu par un Japonais, devenir un écrivain japonais.

Nous avons eu l’agréable et compatriote surprise de rencontrer l’actrice Carole Karemera. Joseph Ndwaniye de La promesse faite à ma soeur – mushiki wanjye- était aussi dans le public ainsi qu’un voisin de l’ouest, le dessinateur Barly Baruti.

Un réalisateur est en train de préparer un projet pour adapter La Promesse au cinéma. De source sûre.

La soirée était organisée par l’ong CEC Coopération Education Culture. Beaucoup de MERCIS.

NKB 16/10/2012

Actuellement quelques centaines de policiers rwandais travaillent en Haïti dans le cadre de la MINUSTAH (La Mission des Nations Unies pour la Stabilisation en Haïti). Ils y ont notamment introduit le travail communautaire UMUGANDA.

Jérémie : 160 policiers rwandais décorés de la Médaille des Nations Unies (P501)

Double décès dans les rangs de la MINUSTAH (Radio Kiskeya, 24/09/2012)

Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s