Rwanda : toujours la main dans le sac congolais ?


La nouvelle a été diffusée par le service mondial  de la BBC lundi passé : le Rwanda recruterait et entrainerait/a recruté et a entraîné certains de ses ressortissants pour aller prêter main forte aux mutins des Forces armées de la République démocratique du Congo.

Kigali a démenti par la voix de sa cheffe de la diplomatie, la ministre des Affaires étrangères Mme Louise Mushikiwabo. Ces accusations contenues dans un rapport interne des Nations Unies sont sans fondement selon elle.

La BBC interviewera aussi le général Bosco Ntaganda alias Terminator qui est recherché par la CPI et qui est associé à la mutinerie d’anciens rebelles du CNDP. Il s’est défendu d’être à la tête de ces nouveaux rebelles et il a défendu le Rwanda en déclarant que ce pays n’avait rien à voir avec ces nouveaux (anciens) rebelles.

Fin de la semaine, le quotidien français Libération ont annoncé que les mêmes Nations Unies disposent d’informations selon lesquelles, les anciennes Forces armées rwandaises avaient bien des missiles sol-air dans leurs stocks d’armes malgré que leurs adversaires du FPR ne se battaient ni dans les airs ni sur les mers. Mais ces missiles étaient français et non russes comme les deux qui ont servi à abattre l’avion qui transportait notamment les présidents Habyarimana, Ntaryamira et leurs suites, le 6 avril 1994.

Une semaine s’est écoulée mais le Rwanda reste  sur la sellette grâce à ou à cause de Human Rights Watch qui a mené sa petite enquête sur l’implication présumée du Rwanda dans les affaires est-congolaises. Mme Mushikiwabo a déjà réagi (certains disent avant même la publication du rapport de l’ONG) : le travail de HRW est simpliste et irresponsable.

Les autorités de Kinshasa restent imperturbable face à cette polémique qui les concerne pourtant… d’après un auditeur du service français de la BBC, elles ne veulent pas déranger inutilement leurs parrains rwandais.

Pour sortir de ces révélations explosives hebdomadaires qui n’en finissent pas, il faudrait que les Nations Unies entreprennent ou commanditent finalement – il n’est jamais trop tard pour bien faire – une enquête internationale vraiment indépendante sur la guerre du FPR, l’implication de la France et d’autres dans la crise rwandaise, l’assassinat de Juvénal Habyarimana, les assassinats des opposants à celui-ci, le déclenchement du génocide des Tutsi, la guerre au Zaïre/Congo, etc.

Il y a du pain sur la planche !

NKB 04/06/2012

Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s