Lutte contre la corruption : Kagame, juge et partie ?


Le Rwanda n’a pas besoin d’opposition ni de société civile ?!

Le Rwanda a fait ces cinq ou dix dernières années des progrès remarquables et remarqués dans de très nombreux domaines. Et quand on lit les journaux locaux ou internationaux , les articles et les nombreux rapports consacrés à ce miracle on a chaud au coeur et on espère que ça va continuer ainsi jusqu’à ce tous les habitants du pays sortent de la pauvreté.

Quand on demande à de nombreux Rwandais – souvent  favorables au régime au pouvoir, ceux qui sont interrogés et qui répondent aux interrogateurs – à quoi ils attribuent le développement relativement accéléré de leur pays, ils s’accordent pour désigner le chef de l’Etat comme le premier responsable et ensuite le Front patriotique rwandais (FPR) le parti qui domine la scène politique rwandaise depuis juillet 1994.

Il est très rare que la société civile soit évoquée comme ayant contribué à l’amélioration de la situation des habitants du pays.  En terme de lutte contre la corruption par exemple, le rôle de la presse, du système judiciaire, du parlement ou d’associations sont très peu visibles.

Le gouvernement rwandais dirigé par le général Paul Kagame serait parvenu à lutter contre la mauvaise gestion de lui-même sans la pression d’une entité un tant soit peu extérieure ou indépendante de lui !

Les résultats semblent parler d’eux-mêmes : si un pays défavorisé en termes de superficie de son territoire, d’accès aux voies maritimes, de ressources naturelles, etc. arrivent à se mobiliser et à avancer malgré tout, c’est que les dirigeants ne sont certainement pas les pires que l’on puisse rencontrer en Afrique (en terme de gestion).

Mais cela n’empêche pas qu’en terme de bonne gouvernance, le gouvernement piloté par le général Kagame et inspiré par le FPR est juge et partie. Les dossiers de grande malversation financière et autres sont-ils instruits dès qu’ils sont connus qu’ils s’agissent du chef de l’Etat, de la première dame, de leur entourage, des officiers supérieurs et de la même manière que lorsqu’il est question de comptables ou de petits gestionnaires divers qui ont « puisé » dans la caisse ?

La réponse à cette question ne doit pas nous être donnée par un membre du gouvernement ou des porte-paroles de celui-ci payés pour répéter la bonne nouvelle mais par les contre-pouvoirs réellement indépendants et rigoureux.

Que le chef de l’Etat dorme dans un chambre d’hôtel de plusieurs milliers de dollars la nuit – comme cela a été rapporté par des organes de presse crédibles – est en soi un mauvais signe. Imaginez que d’autres que lui fassent la même chose, presque la même chose ou à peine pire… Les caisses de l’Etat ne seraient pas suffisantes pour les satisfaire tous et les poches de nos concitoyens seraient ou resteraient vides pour longtemps.

Mais comme les rapports sur le Rwanda sont dithyrambiques, on ferme les yeux sur le reste et on se dit que puisque le gouvernement rwandais a des résultats tout à fait tangibles et convaincants, rien ne sert d’avoir une vraie opposition et une société civile forte… qui pourraient tomber dans le piège du « divisionnisme ».

Les conflits d’intérêt existent partout et le Rwanda n’en est pas immunisé au point que ses autorités puissent commettre des erreurs, des fautes, voire des crimes et les corriger directement et le plus justement d’elles-mêmes.

NKB 12/03/2012
Rwanda kicks poverty’s a..se (Moneyweb, Afrique du Sud, 07/03/2012)
Le Rwanda botte le c.. de la pauvreté

Paul Kagame critiqué pour ses dépenses pharaoniques (Jambonews, 24/09/2011)

Rwandan president’s £12,000–a–night hotel (The Telegraph, 23/09/2011)

UN diplos gone wild in NYC (New York Post, 21/09/2011)
Patrick Karegeya et les avoirs de Paul Kagame (NKB, 07/10/2005)

Publicités
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s