Le chef de l’Etat rwandais ne nous rassure pas


Lundi 8 mars 2010

Le chef de l’Etat rwandais ne nous a pas rassuré quand il nous a dit dans sa dernière conférence de presse (3 mars 2010) que nous pouvions vaquer à nos occupations et dormir sur nos deux oreilles alors que des grenades étaient lancées la veille ou l’avant veille et le lendemain sur des badauds de Kigali.

Il ne nous rassure pas non plus quand nous voyons tous ses compagnons d’armes disparaître comme des malpropres dans les oubliettes du Rwanda et sur les chemins de l’exil.

Ils partent tous et lui reste seul et inamovible entouré de bleus néo-FPR ou pas et autres rescapés ou récupérés des défunts MDR, MRND, etc. Le général Kayumba Nyamwasa a bien résumé la situation en nous prédisant encore des temps difficiles, si nous sommes tous mauvais et qu’IL est le seul à ne pas l’être.

Le chef de l’Etat rwandais vous a-t-il rassuré quand il nous a garantit qu’un coup d’Etat ne pouvait pas avoir lieu au Rwanda contrairement à l’époque de son prédécesseur et ailleurs comme au Niger ou en Guinée. Pas beaucoup en tout cas parce que vous vous souvenez bien que du vivant de Habyarimana, il n’y a jamais eu de coup d’Etat qui l’ait emporté ou même fait vaciller. Le coup d’Etat – si coup d’Etat il y a eu – a été perpétré après sa mort : pendant ses 21 ans de règne, on a évoqué une seule tentative… pas très crédible d’ailleurs et qui ressemble à ces grenades lancées par un réseau terroriste mené par l’ancienne fine fleur de l’Armée/Front patriotique rwandais.

Aussi peu rassurant que la tensionqui avait entouré les précédentes élections présidentielles, c’était en 2003. Un « réseau » de nouveaux miliciens hutu avait été découvert dans les Services du Premier ministre toujours en poste actuellement.

On avait aussi diagnostiqué que le Mouvement démocratique républicain, partenaire au gouvernement depuis 1994, était irrémédiablement génocidaire mais que les individus étaient eux récupérables et récupérés. Et pourtant une association n’est pas malfaisante en soi, ce sont ses membres qui peuvent l’être.

À l’époque, le réel chef de l’Etat rwandais depuis 1994 et chef suprême du FPR depuis presque deux décennies, n’avait rassuré personne quand il avait déclaré que si certains avaient beaucoup de grain, lui et son mouvement avait de quoi le moudre…

Il est pratiquement certain que le général Kagame sera réélu à son poste cette année. Seul Dieu pourrait l’en empêcher. Certain mais pas rassurant parce que c’est un culte de la personnalité que nous construisons et pas des institutions qui elles seules nous protégeraient durablement.

NKB 08/03/2010

Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s