Le président rwandais lynché virtuellement à Londres


Le chef de l’Etat rwandais est très régulièrement dans la capitale du Royaume Uni et nous en sommes régulièrement informés par l’unique quotidien rwandais The New Times. En l’évoquant dans l’une de nos conversations avec quelques lecteurs londoniens,l’un d’eux s’est exclamé : « Il était justement ici, il y a deux jours. » Nous l’avions raté de peu …

Photo : Le président Paul Kagame à la Bourse de Londres, le lundi 2 novembre 2009)

Pour le lynchage virtuel du Président Kagame à Londres rendez-vous directement à la fin de cet article.

Nos lecteurs londoniens sont au courant de ses nombreux passages dans leur grande ville mais cela fait longtemps qu’il ne les a plus reçus autour d’un verre. Il voit sans doute les diplomates rwandais postés auprès du gouvernement de sa gracieuse majesté et quelques autres initiés. Si notre presse et notre radio-trottoir rwandais sur Internet en traitent, ce n’est pas le cas de l’exubérante, prospère et dynamique presse britannique qui a beaucoup d’autres chats – et des chattes – à fouetter.

Le général Kagame aurait pris l’habitude de faire escale à Londres et de s’y arrêter quelques jours quand il revient des USA ou d’ailleurs. Londres est aussi très vraisemblablement la plaque tournante de délégations rwandaises plus ordinaires qui sillonnent le monde pour vanter les mérites du régime… post-génocidaire et attirer les touristes, les investisseurs et les ONGistes étrangers.

Si le Rwanda n’est pas très important pour le Royaume Uni dont la capitale est la métropole du défunt Empire britannique et ses milliards d’anciens sujets, l’inverse n’est pas vrai : le gouvernement du Royaume Uni d’Angleterre, d’Ecosse, d’Irlande du nord et du Pays de Galles est le premier bailleur de fonds du Rwanda. Ce fut la Belgique autrefois et à l’époque tout passait par Bruxelles. Puis par Bruxelles et Paris. Le Rwanda n’était pas important à l’époque. C’est où au Congo ?, nous demandait-on régulièrement. C’est pas au Congo, juste à côté. Un des deux points à l’est.

Ce changement de centre de gravité valait bien pour les autorités de Kigali que l’anglais supplante le Français avec un coup de pouce d’en haut, disons un grand coup de pied dans le derrière de nos amis françois. Boutons le François hors du Rwanda et faisons y entrer l’Anglois son ancien perfide ennemi.

Le Rwanda n’est plus inconnu et si il est arrivé que vos interlocuteurs royaumuniens pensent d’abord à l’Ouganda quand vous leur dites d’où vous venez, quand vous vous répétez en articulant convenablement RWou- wan- da , il ne vous demandent pas dans quelle partie du Congo, de l’Angola (Luanda ?) ou de l’Afrique en général cela se trouve. Ils l’ont vu à la tété ! Cette relative renommée nous la devons aux massacres génocidaires et autres crimes de guerre qui ont été abondament couverts par la presse internationale en 1994, 1995 au Rwanda et 1996, 1997, 1998, etc. au Congo qu’ils soient commis par des Tutsi ou des Hutus contre les mêmes ou d’autres Africains au Rwanda ou au Congo.

Nous sommes aujourd’hui dans le giron de la Grande Bretagne et nous – nos autorités font tout pour plaire aux anciens maîtres du monde et à leurs remplaçants Américains. À quoi ça va nous servir ? Wait to see if Rwanda becomes malnutrition free !

NKB 07/11/2009

Nouvelles de Kigali à Buckingham

Londres : Le général Kagame aurait échappé de justesse au lynchage de la diaspora congolaise

Paul Kagame, ennemi publique numéro un des Congolais, prévoyait effectivement de débarquer à la Bourse de Londres dans les après-midi de ce mardi 2 novembre 2009 pour des pourparlers

Le problème avec cette information c’est que le titre la met au conditionnel alors qu’il devrait être possible pour son auteur et/ou son diffuseur de vérifier si les faits ont vraiment eu lieu comme décrit. Ce qui est plus grave c’est que la donnée essentielle du temps où l’incident se serait déroulé est inexacte. Le premier mardi de novembre c’était le 3, le lundi c’était le 2 novembre. Il ne s’est donc rien passé le mardi 2 novembre 2009 ! Plus sérieusement une erreur sur cette donnée capitale en tout début d’article doit nous amener à nous poser sur la réalité de cette action et sur tout l’authenticité du cité la concernant.

Londres est une ville remplie de caméras. Il y en a même dans les toilettes des pubs (bars, cafés). Si l’incident avait eu lieu à l’extérieur de la Bourse de Londres il aurait sûrement été enregistré par les CCTV et/ou les accompagnateurs du chef de l’Etat, la presse, le service de communication du Stock Exchange, etc.

Les organisateurs eux-mêmes devraient facilement produire des images de leur protestation contre la présence répétée (scandaleuse en selon eux et d’autres) du général Kagame sur le sol britannique.

Le plus étonnant est que l’action de trois (3) activistes congolais a été de… « lui sauter dessus ». Ni plus ni moins ! Comment ? À trois d’un seul coup ? Rien sur la réaction des gardes du corps et des services de sécurité. Ils sont restés les bras ballants et ils ont laissé nos trois manifestants s’en aller tranquillement au Home Office (Ministère de l’intérieur) comme c’est écrit dans l’article ?

Devant cette « assaut » le président rwandais aurait fui mais on ne nous dit pas vers où ! En lisant les article du New Times de Kigali, on peut se rendre compte qu’il est rentré comme prévu dans la Bourse de Londres pour y prononcer un discours (reproduit in extenso dans ce quotidien de Kigali).

Notre petite enquête n’est pas close, nous vous ferons part dès que possible de nos découvertes. Il y a sans doute eu quelque chose LE LUNDI 2 NOVEMBRE fait par des Congolais de Londres mais ce something that happened there n’est peut-être pas exactement ce que l’on lit dans le Londres : Le général Kagame aurait échappé de justesse au lynchage de la diaspora congolaise

NKB 08/11/2009

Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s