Des moyens pour battre Kagame et le FPR


Mme Victoire Ingabire Umuhoza est la candidate des Forces démocratiques unifiée pour les élections présidentielles de 2010. La date de départ des FDU pour le Rwanda n’a pas encore été fixée. Ils veulent partir à dix mais seuls deux passeports sont disponibles en ce moment et l’utilisation de laisser-passer n’est pas une option qu’ils envisagent. Ils participeront aux élections en tant que parti (qui devra être agréé au préalable, condition sine qua non).

La présidente des Forces démocratiques unifiées (FDU) a rempli sa mission. Elle n’était pas venue à Bruxelles pour faire du tourisme mais pour donner les moyens à son parti de gagner les élections présidentielles d’août 2010 où elle sera opposée au candidat du Front patriotique rwandais (FPR) au pouvoir depuis juillet 1994.

Vendredi, elle a été l’hôte de marque d’une diner de travail avec des dizaines de membres et de sympathisants des FDU qui ont payé 50 euros par couple pour y prendre part. D’après nos informations, cette collecte de fonds auraient bien marché (idem le lendemain dans la salle : dans le petit panier qui a circulé, il y avait bien de quoi envoyer le couple présidentiel des FDU à Kanombe).

Le samedi matin, une réunion de la direction du parti a désigné à une très grande majorité des suffrages, Mme Ingabire Umuhoza Victoire comme candidate aux prochaines élections.

Dimanche après midi à 14h tout était en place pour le meeting des FDU. Il s’agissait plus que d’une simple commémoration du 48e anniversaire du référendum Kamarampaka couplée avec l’annonce officielle de la participation des FDU. Mis à part le Secrétaire exécutif de celui-ci, tout ses dirigeants suprêmes étaient présents mais aussi huit de ses représentants en Europe (France, Allemagne, Pays-Bas, Belgique, etc.). Plus de trois cents jeunes et moins jeunes originaires de toutes les régions du Rwanda, ont répondu à l’appel du Kamarampaka de 2009. S’il y avait des Tutsis ? Oui et même de Tutsis du FPR qui n’ont eu aucun mal à suivre l’événement.

Un peu avant 15h, la parole a été donnée au 1er Vice-Président Eugène Ndahayo (Lyonnais d’adoption) qui a dressé un parallèle direct entre les circonstances qui ont mené à l’abolition de la monarchie au Rwanda le 25 septembre 1961 et celles qui aujourd’hui justifie leur engagement politique.

En un peu moins d’une demi heure, M. Ndahayo a comparé l’idéologie du favoritisme et des privilèges de la monarchie nyiginya avec celle du régime actuel qui ne serait une république nominale. la monarchie serait revenue au Rwanda avec un Président à qui appartient le pays, qui n’a pas de contradicteur, qui mène la guerre quand bon lui semble et qui dirige le pays en dehors des institutions républicaines reconnues.

Le chef de l’Etat rwandais actuel enrichirait et spolierait qui il veut à l’instar de ces prédécesseurs pré-républicains. Les corvées d’antan dûes aux seigneurs auraient été remplacées par les Travaux d’intérêt général prestés par les condamnés pour le génocide des Tutsis.

M. Ndahayo a revendiqué l’héritage de la Révolution de 1959 qui a renversé le régime monarchique. Le référendum constitutionnel qui a aboli le Bwami en aurait été un aboutissement logique (nk’umwana na nyina, comme l’enfant et sa mère) et il ne comprend pas qu’on puisse aujourd’hui nier 1959 et ce qui a suivi et se dire républicain.

L’ingengabitekerezo (l’idéologie) actuel favoriserait l’égoïsme, les discriminations, l’accaparement des richesses par certains, l’intransigeance en terme de partage du pouvoir, la marginalisation d’une partie de la population, etc.

Une nouvelle révolution serait donc nécessaire aujourd’hui comme en 1959 pour mettre en avant les intérêts de l’essentiel de la population et pour lutter pour les droits de tous les citoyens rwandais.

Après ces moyens idéologiques, c’était le tour le Nkiko Nsengimana, le 2e Vice Président des FDU qui évoqué les moyens financiers – le nerf de la guerre – à mobiliser pour combattre efficacement le pouvoir du FPR.

Il a commencé en désignant le Royaume-Uni comme le plus important contributeur au budget du Rwanda à hauteur de 65 millions de dollars US. Parmi les autres grands bailleurs de fonds de notre pays, il a énuméré la Banque mondiale (51 millions), la Banque africaine de développement (BAD, 43 m.), les Pays-Bas (37 m) la Belgique (35 m.) l’Allemagne (34 m.), l’Union Européenne (23 m.). Ces Etat et ces organisations appuient la politique de Kigali selon M. Nkiko mais aucun d’eux pris séparément ne le fait autant que la diaspora (le public de la salle y compris) qui a envoyé 89 millions de dollars US l’année passée (150 millions selon la Direction générale de la Diaspora au ministère rwandais des Affaires étrangères).

L’exploitation du café, du thé et du coltan rapporterait moins en terme de devises à la Banque nationale du Rwanda. Le but de cet exposé n’était pas que les participants au meeting et les autres exilés arrêtent du jour au lendemain de transférer des fonds à leurs membres de famille toujours au Rwanda mais d’en réserver une partie pour le combat contre un régime qui achète des armes et des matraques et construits plutôt que des médicaments et du matériel pédagoigique.

Il a évoqué l’attitude des anciens réfugiés – ceux d’avant 1994 – qui finançaient des écoles à l’extérieur du Rwanda et/ou qui payaient des études à leurs proches en dehors du pays.

Il est un peu tard pour appliquer cette stratégie puisque les FDU vont descendre sur le terrain et que l’argent qui leur sera envoyé pour leur campagne électorale aboutira aussi en fin de compte à la Banque nationale du Rwanda !

NKB 27/09/2009

BIRACYAZA/À SUIVRE

L’événement a été amplement photographié et filmé en exclusivité par les membres et sympathisants des FDU. Nous espérons que nous pourrons disposer de quelques images avant qu’elles ne passent la Méditerranée et l’Atlantique… Il ne suffit plus que de quelques clics aujourd’hui !

Interview de Mme Victoire Ingabire Umuhoza à Fasozine (« Nous allons demander le pouvoir au peuple rwandais » )

Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s