BBC et VOA: Pourquoi le FPR ne les aiment plus


Jeudi 18 septembre 2008

À l’occasion des élections législatives au Rwanda les correspondants de la BBC en kinyarwanda en Belgique et en Ouganda notamment ont évoqué à la fin de leurs reportages, le refus d’entretien des diplomates rwandais.
À Kigali, la BBC mais aussi la Voix de l’Amérique sont accusées de divisionnisme par les autorités locales et elles sont non grata de sorte que leurs correspondants n’ont plus accès aux conférences de presse du chef de l’État, entre autres événements officiels.

Le régime de Kigali justifie son attitude en accusant les services en kinyarwanda et kirundi de ces deux radios internationales – issues de ces deux principaux alliés non Africains – de vouloir détruire l’unité des Rwandais. C’est la propagande du régime qui se défend comme il peut.

C’est aussi cette propagande qui présente nos autorités comme des héros sans peur et sans reproche qui ont libéré le Rwanda de la haine ethnique et qui ont arrêté le génocide. Dans nos relations internationales, nos autorités seraient guidées par l’anticolonialisme, le panafricanisme contrairement à leurs prédécesseurs. Pour développer l’économie de notre pays, le libéralisme économique et l’économie de marché seraient la règle et la propriété privée respectée.

Les personnes autrefois marginalisées comme les femmes auraient aujourd’hui leur revanche positive pour le bien-être de l’ensemble de la population. Tout va donc pour le mieux dans le meilleur des mondes… et ce qui n’est pas encore au point, le sera grâce au programme du Front patriotique rwandais et à sa vision.
Que font les journalistes rwandais et burundais de la BBC et leurs confrères de la VOA ? Ils apprennent à la population rwandaise – qui ne comprend ni l’anglais ni le français – que de nombreux crimes ont été commis par des membres de l’Armée patriotique rwandaise sous la responsabilité de nos officiers supérieurs les plus éminents.

Que feu le président Habyarimana a été assassiné dans des circonstances mystérieuses et que les autorités figurent au nombre des suspects. À propos de cet assassinat un juge français a émis des mandats d’arrêts internationaux contre neuf proches du Président Kagame.

La BBC et la VOA traitent aussi d’autres mandats d’arrêts internationaux émis par un juge espagnol qui s’est intéressé aux crimes de guerre et crimes contre l’humanité qui auraient été commis contre nos voisins congolais et burundais.
Il arrive aussi que ces deux radios qui nous parlent dans nos langues donnent la parole à un opposant rwandais qui explique que les autorités de Kigali dépendent grandement des USA et du Royaume-Uni qui les utilisent dans leur géostratégie mondiale.

Toutes ces mauvaises nouvelles propagées par ces deux médias cassent l’image que la propagande s’évertuent à présenter au monde et aux Rwandais.
Les rwandaises représentent aujourd’hui cinquante cinq pour cent des sièges de la Chambre des députés ! Fantastique n’est-ce pas ?! Le problème c’est qu’on a arrêté le mois dernier deux jeunes filles de 15 ans pour idéologie génocidaire et qu’on n’en parle qu’un mois plus tard. Majorité de femmes au Parlement et femmes mineures en prison gardée incommunicado. Libéralisme économique et économie de marché mais le parti dominant entretient une holding financière qui étend ses tentacules dans de nombreux domaines (télécommunications, banques, agriculture, etc.).

Pour attirer des investisseurs privés étrangers ou encourager les investisseurs locaux à faire fructifier leur argent et leur savoir-faire, la propriété privée doit être garantie. Certains pensent que ce n’est pas le cas. Notamment une personne qui rappelle toutes les semaines devant l’ambassade du Rwanda à Bruxelles, le sort réservé à son cousin et à ses biens… Si la BBC lui donnent la parole et que nos compatriotes au pays l’entendent, ils auront encore plus de doutes ou de confirmations à propos du régime, de sa propagande et de ses représentants. C’est un cas isolé ? Les personnes dans le même cas savent si il est isolé ou pas quand elles l’entendent.

BBC et VOA en kinyarwanda et kirundi gâchent la fête du FPR. Ce sont des trouble fêtes qui empêche de danser en rond. Ils donnent un arrière goût au champagne de la victoire.

NKB 18/09/2008

Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s