Les Bahutu ont tué les BatutsiLes Batutsi ont tué les Bahutu ?


Cette phrase qui peut sembler anodine en a fait sursauter plus d’un lors de la rencontre entre des membres de la diaspora rwandaise de Belgique et les sénateurs rwandais de passage à Bruxelles.
La personne qui devait être un très jeune adulte en 1994 au Rwanda, a commencé son intervention en posant une question sur le glissement terminologique du génocide rwandais (jenoside y’Abanyarwanda) au génocide des Tutsis (jenoside y’Abatutsi) et sur le statut des victimes Hutus (bazabarizwa he ?).
Pour expliquer sa préférence pour l’utilisation du terme génocide rwandais, il a dit que « les Bahutu avaient tué les Batutsi et que les Batutsi avaient tué les Bahutu » (« Abahutu bishe Abatutsi, Abatutsi bica Abahutu »).
Ni kuki mutamubaza ?
En ce qui concerne le génocide et en particulier sa préparation il s’est étonné que le général Marcel Gatsinzi ne soit pas interrogé à ce sujet (lui qui a été chef d’Etat-major des Forces armées rwandaises et qui est actuellement ministre de la défense du gouvernement dominé par le Front patriotique rwandais).
Une demi heure plus tard, après avoir tenté de répondre à une certaine liste de questions posées par un autre participant, le sénateur Valens Munyabagisha, président de la commission défense et sécurité a commencé par dire que celui qui a dit les Hutus et les tutsis se sont entretués devraient être jeté en prison parce qu’il n’y a jamais eu de génocide des Hutus commis par les/des Tutsis ! Il s’est ensuite ravisé en disant qu’il avait peut-être mal noté la question mais dans la salle, la cause était entendue : le terme double génocide a été prononcé pour la qualifier.
M. Munyabagisha a expliqué qu’un génocide visait un groupe particulier et qu’au Rwanda ce sont les Tutsis qui ont été visés mais que certains Hutus ont aussi été tués. Le Tutsi a été tué parce qu’il était Tutsi et certains soldats (de l’APR) ont tué des civils.
Munyabagisha a conclu sur cette question en déplorant que des gens perdent leur temps dans ces (jeux de) mots.
En ce qui concerne le général Gatsinzi, il a rappelé qu’il bénéficiait de la présomption d’innocence mais que le général Munyakazi avait lui été condamné pour génocide après avoir servi dans la nouvelle armée.
En ce qui nous concerne, nous préférons dire que « DES Bahutus ont tués, LES Tutsis » parce que ce ne sont pas tous les Bahutus. Et la seconde partie de cette fameuse phrase « Des Batutsis ont tué des Bahutu » nous ne la collons pas à la première pour éviter de simplifier et donc de caricaturer le conflit rwandais.
NKB 15/7/2008

Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s