Kagame aurait tué 40 personnes


Dixit Prof. F. Reyntjens
Kagame aurait tué personnellement
40 personnes à Muhura ?
dimanche 10 février 2008

Photo : mitrailleuse lourde – .50 ou 12.7mm – du type de celle qui aurait
été utilisée – selon Venuste Ruzibiza – dans le massacre de Muhura, le 12 mai
1994. Wikipédia : « Elle est efficace contre l’infanterie, les véhicules et
bateaux sans blindage ou légèrement blindés, les petites fortifications et des
avions volant à basse altitude »
Lors de la conférence de presse du 8 février consacrée au lancement de
mandats d’arrêts internationaux contre 40 personnalités militaires rwandaises,
le professeur Filip Reyntjens a évoqué un massacre auquel l’actuel chef de
l’Etat aurait personnellement participé.
D’après M. Reyntjens 30 à 40 personnes auraient perdu la vie suite à l’action
du général Kagame. Le communiqué de presse distribué lors de la conférence et
disponible sur le net mentionne le massacre de civils à Muhura en date du 12
mai 1994.
Ce n’est pas la première fois que ce détail dans cet affaire tragique est
porté à notre connaissance puisque Venuste Joshua – Abdoul – Ruzibiza y fait
allusion à la page 294 de son livre « RWANDA. L’histoire secrète ». Plus de 800
personnes auraient été tuées ce jour-là d’après Ruzibiza qui – contrairement à
M. Reyntjens – ne donne pas une estimation des victimes directes présumées du
général Kagame.
« 1994 : attentat contre Felicien Gatabazi (21 février) ; massacres contre la
population civile au Rwanda, notamment à Byumba (avril) et dans son stade de
football (23 avril) ; mort violente du prêtre espagnol Joaquim Vallmajó et
d’autres prêtres rwandais à Byumba (26 avril) ; massacre de population civile à
Muhura par Paul Kagame en personne (12 mai) ; mort violente d’évêques, de
prêtres et de religieuses rwandaises à Gakurazo (5 juin), entre autres. »
(Source :
http://www.veritasrwandaforum.org/material/comunique_presse_080208_fr.pdf)
Ruzibiza reconnait qu’il s’agit d’un témoignage de seconde main mais il a pu
connaître les noms de 7 personnes parmi la cinquantaine de gardes qui
accompagnaient le général Kagame ce jour-là.
On ne peut douter de la réalité de ce massacre qui a frappé plusieurs
centaines de personnes habitant une petite localité bien définie. Ce qui pose
question c’est la participation active du commandant suprême des anciennes
troupes rebelles.
Les ong et les avocats des parties civiles qui sont derrière la plainte
contre 40 officiers supérieurs rwandais ont dû juger que l’accusation visant
personnellement Paul Kagame avait un fondement.
Les témoins directs et indirects maintiennent/maintiendront-ils cette version
? That’s the question.
NKB 11/02/2008

12 Mai 1994 : avoir personnellement mitraillé des populations civiles
innocentes à Muhura, Byumba. Cette phrase est reprise mot pour mot sur de
nombreux sites… à la virgule près, parce qu’ils reprennent LE TOP 17 DES
CRIMINELS DU FPR (RWANDA) de Gaspard Musabyimana
3 Janvier 2008

Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s