Faustin Twagiramungu va porter plainte


Cela faisait plusieurs semaines que l’ancien Premier ministre Faustin Twagiramungu se demandait sérieusement s’il ne devait pas finalement réagir à ceux qui le traînent impunément dans la boue depuis très logtemps et en toutes occasions. Il semble que les derniers ouvrages consacrés à l’histoire politique récente de notre pays et qui le rendent littéralement responsables de tous les maux des Rwandais soient la goutte qui a fait déborder le vase.
D’après M. Twagiramungu, ce lynchage « littéraire » systématique vise à le faire éliminer purement et simplement par une personne qui sera convaincue de ces fausses mais très graves accusations.
NKB 15/07/07
Déclaration de Twagiramungu Faustin :

« Je me dois, après lecture de votre posting sur internet, de réagir pour rappeler à mes compatriotes, particulièrement ceux de l’ère du MRND-MRNDD et davantage ceux qui restent encore ses partisans, que leur lâcheté consiste en deux faits : ne pas reconnaître les erreurs commises par eux, et ne jamais accepter leurs responsabilités. Pour eux, celui qui ment habilement, et qui ment le plus, devient le plus brave, le plus malin pour ne pas dire le plus intelligent.

La lettre qui m’est attribuée, reproduite dans le livre intitulé « Le Procès du FPR », œuvre inutile du Père De Souter est un faux. Et, tant que je serai vivant, je ne manquerai pas d’intenter, un jour, un procès en bonne et due forme contre ce religieux [qui ne dit pas la vérité]. Celui-ci, impénitent, transgresse l’un des commandements de Dieu dont il prétend être un digne serviteur (Ntukabeshye cyangwa ngo ubeshyere abandi).

Ceux qui me citent, comme complice ou commanditaire, dans divers assassinats des leaders politiques rwandais (Habyarimana, Gapyisi, Gatabazi, Rwambuka, Bucyana) devraient apprêter les éléments matériels de leur défense, car le moment est venu pour moi de ne plus garder silence. Je dois me défendre contre tous ces prédateurs de la raison. Et si je ne le fais pas, personne d’autre ne le fera à ma place.

La solidarité des Bahutu qui n’a jamais été le point fort de leur histoire, ni avant la colonisation ni après, ni du temps du Parmehutu, ni du temps du MRND-MRNDD, ni aujourd’hui sous le FPR, ne devrait pas être forgée ni construite sur le mensonge et la fuite des responsabilités dans ce qu’ils appellent « la tragédie ». Assumons d’abord. »

Faustin Twagiramungu

15/07/2007
Les documents en question

Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s