Une Belgo-Burundaise se tue en tombant d’un hôtel de Kigali


Le porte-parole de la police a annoncé aux médias locaux qu’une enquête était ouverte pour déterminer les circonstances du décès de Mme Mugege.

D’ores et déjà, les enquêteurs de la police privilègient la thèse du suicide auquel on assisté samedi vers 21h00,  les personnes présentes dans le bar du Umubano Grande Hotel situé au dernier étage de l’immeuble.

D’après divers médias rwandais, la nouvelle fait le tour des réseaux sociaux entre des ressortissants du Rwanda et Burundi, nous en avons nous-mêmes été informés par un contact WhatsApp en Europe.

Une des publications en ligne écrite en kinyarwanda qui met en doute la thèse du suicide sans donner des éléments convaincants a publié la carte d’identité belge de l’intéressée. La source de ce document n’est pas mentionnée.

 

NKB-D 19/11/2018

Kigali: Umugore yahanutse mu igorofa ya 10 muri Ubumwe Grande Hotel, bikekwa ko yiyahuye

Woman, 36, falls off Kigali hotel in apparent suicide

Belgian of Burundi Origin Falls to Her Death from top Floor of Kigali Hotel/

Publicités
Publié dans rwanda | Laisser un commentaire

Caricatures de dirigeants interdites au Rwanda ? Oui mais !


« Et puis il y a cette loi qui aurait été récemment adoptée, interdisant les caricatures de personnalités politiques dans la presse…

Cette loi que vous mentionnez est un exemple typique de désinformation. En réalité, elle date de 1978 ! Elle fait partie d’un corpus de lois réexaminées par le Parlement rwandais. Lequel a ainsi supprimé une autre loi qui limitait l’accès des femmes à l’héritage. C’est un processus en cours. On pourrait nous reprocher de ne pas avoir déjà invalidé cette loi sur les caricatures, mais ce n’est pas le cas ! On nous accuse carrément de l’avoir mise en place. On va finir par la changer, mais c’est un faux procès que l’on nous fait. »

INTERVIEW

Paul Kagame : «Nous ne voulons pas rester otages de notre histoire»

Publié dans rwanda | Laisser un commentaire

Fin de la 1ere Guerre Mondiale : le Rwanda sous contrôle… belge


Au moment où nos amis européens et leurs parents aux 4 coins du globe commémorent le centenaire de la fin du premier conflit dit mondial, il est opportun que nous pensions à ce que cela signifie pour nous.

Beaucoup d’Ouest-africains ont pris part aux combats dans les plaines du nord de la France et pour leurs enfants, petits-enfants, etc. ça représente quelque chose dans l’histoire familiale et nationale.

Pour ce qui est des Rwandais, la signification de cet important épisode de l’histoire de l’humanité, est assez différente : avant 1914, le Ruanda faisait partie du Deustch Ostafrika avec le Burundi et le Tanganyika suite à la Conférence de Berlin en 1885 et le partage de l’Afrique par les puissances européennes.

Belges, Britanniques, Français d’un côté et Allemands de l’autre, ce sont battus en Afrique et en particulier en Afrique de l’est et après la victoire des uns, les colonies (protectorat en ce qui concerne le Rwanda) de l’autre lui ont été retirées et confiées aux premiers.

C’est ainsi que le Ruanda et l’Urundi -comme on disait et écrivait alors – ont été ajoutés au Congo Belge.

Qu’aurait fait les Allemands s’ils étaient restés chez nous ? Si nos grands-parents avaient résisté à leur autorité, ils auraient très probablement réagi aussi brutalement que dans le Sud Westafrika, l’actuelle Namibie, où ils ont perpétré un génocide contre les Herreros.

En 1918, nous sommes d’une certaine manière devenus belges en étant administrés depuis Bruxelles selon les lois et les intérêts de ces lointains parrains.

Le 1er juillet 1962, le Rwanda recouvre son indépendance, sans coup férir. Il n’y a pas eu de guerre contre la puissance étrangère administrante mais une guerre civile entre Rwandais qui mettra fin à la monarchie pluriséculaire et entraînera l’exode de dizaines voire de centaines de milliers d’entre eux.

Le pouvoir monarchique avait exprimé sa volonté de voir partir les Belges mais ceux-ci ont en représaille facilité la fin de celui-là et le départ en exil de ses partisans et de leurs proches.

Le Belge est resté pour appuyer le nouveau régime. Jusqu’en 1994, où un régime issu des exilés de 59, 60, 61, etc. a été instauré suite à la guerre et au génocide des Tutsis. Exit la Belgique. Et la France.

NKB-D 11/11/2018

Afrique orientale allemande

Publié dans rwanda | Laisser un commentaire

Prix Découverte RFranceI à Buravan, Yvan Burabyo


Buravan, lauréat du Prix Découvertes RFI 2018

https://youtu.be/YWeLx6W_kQg

Publié dans rwanda | Laisser un commentaire

Le procès des Rwigara : sous la loupe de la future ex-SG Francophonie


Leta y’u Rwanda Isabira Abo kwa Rwigara Imyaka 22 y’Igifungo

Traduction

l’État rwandais requiert 22 ans de prison contre les Rwigara

Ubushinjacyaha bw’u Rwanda bwasabiye Diane Rwigara n’umubyeyi we Adeline Rwigara igifungo cy’imyaka 22

Rwandan who challenged president faces 22 years in jail as trial opens

Rwanda: 22 ans de prison requis contre l’opposante Diane Rwigara

Publié dans Élections, démocratie, Développement, droits de l'homme, Femmes, FPR RPF, Francophonie, génocide, justice, Kinyarwanda, liberté d'expression, opposition, Paul Kagame, rwanda, Rwigara | Tagué , | Laisser un commentaire

S’habiller en Made in Rwanda 1x/mois pour l’industrie textile


Abakozi ba leta basabwe kwambara imyambaro yakorewe mu Rwanda rimwe mu kwezi

Traduction :

Les agents de l’État sont invités à porter des vêtements produits au Rwanda une fois par mois

Publié dans rwanda | Laisser un commentaire

Apprendre le kinyarwanda avec les rappeurs des 1000 collines


Après IBYATSI de Oda Paccy Uzamberumwana, d’autres raps susceptibles d’écorcher les oreilles chastes nous ont été recommandés.

L’un de nos contacts nous a invités à mettre kiravuna et kiraryoha dans Youtube. Et voilà !

Ki c’est un pronom qui remplace les noms qui commencent par ki ou gi.

Kiraryoha et kiravuna signifient donc C’est délicieux et C’est épuisant/éreintant. Pour savoir à quoi Ce, ÇA se réfère, il faut écouter ces chansons et comprendre le kinyarwanda ou se le faire expliquer.

Kiravuna ci-dessus est très soft en termes paroles parce que Kiraryoha est très direct, très cru ! Oreilles sensibles, s’abstenir. (Enfants) « non admis » comme le dirait notre grand Frère Gi/Ki !

Quelqu’un se demandait si ces artistes n’allaient pas être déchus de leur nationalité !!! Il ironisait à propos d’ Oda Pacy, l’indatabigwibi déchue

Nta Kibazo eh Bwana !

Publié dans Éthique, communication, Education, Femmes, Humour, Kinyarwanda, Langues, liberté d'expression, rwanda, sexe, Traduction | Tagué , | Laisser un commentaire