Nyanza, Rwanda : 13 ans, elle se prostitue pour moins de 1 ou 2 US$. Fakenews ?


District de Nyanza (capture d’écran)

Une vidéo interview postée par « Anonymous250 » sur Youtube le 2 juillet montre une jeune fille à visage découvert qui affirme coucher avec hommes pour pouvoir se payer à manger.

L’interviewée qui déclare avoir 13 ans a expliqué qu’elle a abandonné les études en 3e année primaire parce qu’elle ne mangeait pas à sa faim tous les jours et qu’elle n’avait pas les moyens pour disposait du matériel scolaire.

L’intervieweur, ou un des intervieweurs, dont le visage masqué apparaît brièvement sur la vidéo reconnaît qu’il commet une faute en montrant le visage de celle à qui il demande de communiquer son nom, justifie cette faute en expliquant que c’est le bien de l’enfant.

À la fin de la vidéo, une Mukamazimpaka Egidia présentée comme une responsable de l’autorité locale communique son numéro pour les éventuelles personnes désireuses de venir en aide à Mlle R. I.

RI explique qu’elle ne vit qu’avec sa mère qui est souvent comme elle au bord de la route au lieu dit Mirongo Ine (quarante) à Nyanza mais qu’elle ne se prostitue pas.

Elle ajoute que d’autres filles mineures se débrouillent comme elles mais qu’elles n’ont pas voulu témoigner dans cette interview en raison de l’afflux de curieux.

D’après l’infortunée les autorités locales et les divereses forces de l’ordre ne seraient pas au courant de ces/ses activités.

NKB-D 03/07/2020

On ne risque pas d’en rester là…

À suivre !

Publié dans rwanda | Laisser un commentaire

Les Rwandais auront accès à l’Europe et les Européens au Rwanda


Le Rwanda est parmi une quatorzaine de pays dans le monde pour lesquels les frontières de l’Union européenne seront rouvertes. Rigueur et discipline… de fer !

À partir du 1er juillet , le Rwanda sera le seul pays d’Afrique subsaharienne dont les habitants pourront se rendre dans les pays européens de l’espace Schengen.

L’Union européenne va établir une liste de pays avec lesquels elle va rouvrir ses frontières en raison d’une situation épidémiologique similaire.

États-unis, Russie, Brésil, Turquie et d’autres « grands pays » ne sont pas dans ce cas et l’ouverture ne les concernera pas à ce stade.

NKB-D 27/06/2020

Coronavirus : L’Union européenne ne devrait pas rouvrir le ciel avec les Etats-Unis


COVID-19: seuls 4 pays africains admis dans l’espace Shengen


Réouverture des frontières de l’UE: casse-tête autour de la liste des pays autorisés


Sustainable development cannot be achieved through shortcuts – Kagame


Coronavirus : l’Europe devrait rouvrir ses frontières à quatorze pays, mais pas aux Américains, aux Russes ni aux Turcs


Covid – 19 : le Rwanda promet un million de dollars au Fonds Covid de l’Union Africaine
23/04/2020

Publié dans rwanda | Laisser un commentaire

Protégé : 4 mois après la mort de Kizito Mihigo : 1 seule photo


Cet article est protégé par un mot de passe. Pour le lire, veuillez saisir votre mot de passe ci-dessous :

Publié dans Christianisme, droits de l'homme, FPR RPF, génocide, justice, liberté d'expression, négationnisme, opposition, Police, réconciliation, révisionnisme, RNC, rwanda, Torture, Transparence, Tutsis | Tagué

Qu’est-ce qui a causé l’arrêt cardiaque, cause officielle de la mort de Pierre Nkurunziza ?


D’après l’opposant burundais Alexis Sinduhije interviewé par la Deutsche Welle, Pierre Nkurunziza est très probablement décédé de la COVID-19 étant donné que son épouse avait été testée positive.

Cette contamination par le nouveau coronavirus combinée à d’autres maladies et le refus de se faire soigner pour une maladie qu’il niait lui aurait été fatale, toujours d’après M. Sinduhije que vous pouvez entendre ci-dessous. NKB-D

De quoi est mort Pierre Nkurunziza ? DW

Le président Nkurunziza est mort suite à un “arrêt cardiaque”


Pacifique Nininahazwe, le président du Forum pour la conscience et le développement (Focode) s’inquiète lui aussi de l’évolution de la pandémie au Burundi.

« Le coronavirus tue beaucoup de Burundais, dans le silence total, dans le déni total des autorités burundaises. Nous aimerions que le décès de Nkurunziza soit un moment de sursaut sur cette pandémie grave au Burundi. Et nous demandons une véritable enquête sur les raisons du décès du président », explique le militant des droits de l’homme à la DW.



Burundi: le Covid-19 décapite la classe dirigeante et plonge le pays dans l’angoisse


LE PRÉSIDENT NKURUNZIZA A ÉTÉ EMPORTÉ PAR LE VIRUS COVID-19 (SOURCES CONCORDANTES)


Publié dans coronavirus, covid-19, Désinformation, Fake News, opposition, religion, rumeurs, santé, Tutsis | Tagué , , , | Laisser un commentaire

Paul Kagame, victime d’une nouvelle Fake News


On ne prête qu’aux riches !? En tout cas, on prête beaucoup au président rwandais Paul Kagame. Kagame par-ci, Kagame par-là… Malgré le #restezchezvousvirus2020 !

NKB-D

No evidence Rwanda’s president ordered 18 Chinese nationals to leave the country

Paul Kagamé expulse 18 Chinois pour maltraitance des travailleurs rwandais


Rwanda : aucune preuve que Paul Kagame a expulsé 18 Chinois


Publié dans Chine, communication, covid-19, Désinformation, Fake News, liberté d'expression, médias, Paul Kagame, propagande, rumeurs, rwanda | Laisser un commentaire

Tous les actionnaires de la RTLM ne sont pas des génocidaires : la preuve par Rucagu B.


Titre de la vidéo interview d’ Ukwezi TV : « Kabuga était quelqu’un de bien avant qu’il ne donne sa fille en mariage à un fils de Habyarimana. J’ai contribué 5000 FRW à la création de la RTLM ».

Boniface Rucagu était député du parlement national avant 1994. Il a été longtemps gouverneur de la Province du Nord sous l’administration actuelle dominée par le Front patriotique rwandais du président Paul Kagame.

NKB-D

Rwanda, sur les traces de Félicien Kabuga (RFI, grand reportage, audio) Rucagu a été interviewé par la correspondante de RFI. Son français est châtié.

Publié dans FPR RPF, génocide, Habyarimana, Hutus, justice, Kinyarwanda, réconciliation, rwanda, Tutsis | Tagué , , , , | Laisser un commentaire

Le 1er Rwandais mort du coronavirus au Rwanda


D’après Igihe, un site d’information générale basé à Kigali, la première personne décédée du nouveau coronavirus au Rwanda avait 65 ans et était un chauffeur de camion qui travaillait dans un pays voisin. D’après ce même média qui cite le ministère de la Santé, il est rentré au pays alors qu’il était très souffrant.

Umuntu wa mbere mu Rwanda yishwe na Coronavirus (Igihe)


Rise in Covid-19 cases derails Rwanda’s plan to lift lockdown

Publié dans rwanda | Laisser un commentaire

Tutsi au sein des FAR : le témoignage d’Égide Ruhashya


1ère partie

2e partie

3e partie

Dans le Rwanda d’avant 1994, feu le colonel Épimaque Ruhashya était un cas très particulier. Il etait le seul tutsi de la première promotion de l’armée rwandaise créée au moment du retour à l’Indépendance du Rwanda. Seul parmi 7 autres jeunes gens dont Juvénal Habyarimana et Alexis Kanyarengwe.
Son fils Égide Ruhashya a témoigné sur la vie de son père en se basant surtout sur ce qu’il lui avait raconté mais aussi sur ce qu’il a vécu avec lui.


À plusieurs reprises, il a remis les pendules à l’heure : Ruhashya n’est pas entré dans l’armée de Habyarimana parce qu’ils ont été recrutés en même temps. Ils n’étaient pas amis parce que des amis se fréquentent en dehors du travail, les familles sont amies, les amis se portent secours et s’invitent dans les moments importants. Il n’y avait rien de tout cela entre les Habyarimana et les Ruhashya.


En juillet 1973, Ruhashya Senior était membre de la junte militaire qui a pris le pouvoir après un putsch mais il en avait été informé la veille au soir. Pas vraiment un des meneurs du renversement de Grégoire Kayibanda.


À la création de l’armée, il avait fallu que le jeune Ruhashya insiste pour en être : le ministre de la Défense de l’époque n’était pas favorable à son recrutement mais il avait eu des résultats remarquables (un matheux) et on a dû se dire qu’un seul Tutsi sur sept ne pourrait pas faire beaucoup de mal. En plus, c’était bon pour l’image du pays de pouvoir l’exhiber.


Dans la guerre contre les rebelles monarchistes qui a suivi l’indépendance vis à vis de la Belgique, on le présentera même comme un super pourfendeur des Inyenzi – Ruhashyinyenzi – qui était de toutes les batailles victorieuses. Un mythe inventé par la propagande ! Il ne pouvait pas être en même temps au Bugesera, à Bweyeye, Nshili, etc.

Ton père est « mort debout » depuis bien longtemps


Ruhashya restera dans l’armée malgré de très nombreuses humiliations : 17 ans au même grade malgré des états de service et une discipline excellents, des titres ronflants mais aucun pouvoir ni ressources humaines ou matérielles et le mépris de certains de ses subalternes.

En plus de sa marginalisation et des fréquentes humiliations, il dut aussi subir un sabotage systématique au niveau des banques et de clients (locataires) qui a fait qu’il n’a jamais put posséder un bien immobilier à Kigali. Les trois maisons qu’il a construit dans son « village » Shyorongi, proche de la capitale, seront toutes détruites.


Le jeune Ruhashya a expliqué que le statut d’officier supérieur de l’armée ne protégeait pas sa famille, ni la famille élargie qui subissait les persécutions comme les autres Tutsis, ni ses enfants qui étaient pointés du doigt à l’école du camp militaire de Kigali parce que dans leur classe respective, ils étaient les seuls non Hutus sur une quarantaine d’enfants.

Égide Ruhashya n’oubliera jamais le jour où lors d’une marche des cellules du parti unique au pouvoir où défilaient aussi les militaires et certains enfants, il avait vu son père se faire gifler par un caporal. On dira qu’il était fou, il sera interné à l’hôpital psychiatrique de Ndera puis il mourra mystérieusement. S’il y avait des commanditaires à cette « folie », on ne le saura jamais.

Sa mère lui avait dit que son père était en fait « mort debout » depuis bien longtemps et elle lui raconta comment un jour de fête au mess des officiers, Juvénal Habyarimana, son camarade de promotion devenu chef d’Etat- major et ministre de la Défense puis chef de l’Etat lui avait demandé avec insistance de danser « leur danse ». Il avait dû danser seul devant toute l’assistance.


Une chose bizarre est que le colonel Ruhashya survivra à plusieurs accidents de la route… à chaque fois avec des camions de l’armée. Son armée !

Un Ruhashya dans l’armée rebelle

Fin 1992, le Rwanda est en guerre depuis 2 ans, Égide Ruhashya va s’engager dans la rébellion armée du Front patriotique rwandais qui a entamé les hostilités en octobre 1990.


Au moment où il a pris cette décision qui peut mettre sa famille en danger, il est à Bujumbura.
Ruhashya père qui l’y rejoindra en prétextant des soins médicaux, lui donnera sa bénédiction.


Pendant le génocide, toute la famille nucleaire des Ruhashya à l’exception d’Égide et de son grand frère étudiant en Allemagne, est à Kigali. À quelque chose malheur est bon, les nombreux déménagements dûs à des propriétaires qui ne voulaient pas d’eux ont fait que les tueurs ne savaient pas où les trouver et un jour, l’indiscipline aidant un des opérateurs du véhicule blindé envoyé pour bombarder leur logement a refusé d’exécuter l’ordre parce qu’il estimait beaucoup son supérieur.

Après la guerre et le génocide, l’officier supérieur et le soldat de la rébellion se retrouveront.

À partir de 1994, Epimaque sera le conseiller en matière de sécurité et de défense de 3 premiers ministres. Il décédera de maladie en 2010 en Belgique. Égide est démobilisé de la nouvelle armée après en avoir fait la demande et vit au Royaume Uni.

NKB-D

Publié dans FPR RPF, génocide, guerre, Habyarimana, Hutus, kayibanda, rwanda, Tutsis | Tagué , , , , , , , | Laisser un commentaire

#Kwibuka30 ? Le 1er octobre 1990, la guerre au Rwanda !


Dans 4 mois, cela fera 30 ans que la guerre dite d’octobre commençait au Rwanda. On ne parle plus beaucoup de ce 1er octobre à partir duquel les représailles contre les civils Tutsis et les dissidents politiques iront crescendo pour culminer en avril 1994.

Positive contradictions born of 1st October 1990


October 1, 1990, the patriotic Monday that was


The 1990-1994 Struggle: The importance of October 1 in the history of Rwanda


Rwigema de Kagitumba et Kagame de Gatuna

1er octobre 1990 : la drôle de guerre qui devait durer un mois

Publié dans rwanda | Laisser un commentaire

Le témoignage du père André Kibanguka : retiré de Youtube


André Kibanguka (impression d’écran)

Le long et dense témoignage du religieux catholique rwandais, ancien directeur du collège Saint André avant 1994 récemment posté sur YouTube a été retirée.

Notre attention avait été attirée sur ce document par un de nos contacts et compatriotes de Belgique qui nous en avait envoyé un court extrait qui traitait d’un ancien élève de M. Kibanguka.

Kibanguka a témoigné sur ses rapports avec de nombreux très hauts dignitaires hutus du régime déchu et leurs enfants qui fréquentaient le collège.

Il dit lui-même qu’en tant que Tutsi directeur d’un grand établissement scolaire de la capitale, il était une exception.

Le témoignage a été retiré et il reste à déterminer si ce qu’il contenait a déplu en plus ou moins « haut lieu » et s’il est disponible ailleurs, sous un autre format/sur une autre plateforme.

NKB-D 21/05/2020

Il est sur Facebook. Grand merci à cet(te) autre contact et compatriote de Belgique. Bonne Fête d’Ascension Allemaal

https://m.facebook.com/groups/131854470343089?view=permalink&id=1355198591341998

Il n’est plus accessible sur cette page Facebook des Anciens du Collège Saint André de Kigali.

https://youtu.be/TUD1YNPltPY Il a été posté à nouveau

Publié dans rwanda | Laisser un commentaire